La tranquille transformation des réalités sur une distance rendue palpable.

Le projet : “La tranquille transformation des réalités sur une distance rendue palpable” est le fruit d’un travail en mouvement, jalonné de ces bornes/statuettes fixant des horizons nord/sud paradoxaux, témoins de la distance, du chemin parcouru ou a parcourir, nous renvoyant à nos propres limites et questionnements. Un itinéraire palpable fait d’incertitudes, de découvertes, et de rencontres transcrites à travers les photos et les sons du voyage, paysages audio-visuels en mutation où s’insèrent les hermès mexicains, à la confluence des possibles, nous ramenant à la condition humaine. La retranscription du “parcours initiatique” se veut propice à la dérive des pensées et à l’immersion dans cette progression documentée. Le ressenti du voyage se fait dans sa longueur. Étiré dans le temps du sud au nord, il est une évocation du trajet annuel des avions transportant les travailleurs agricoles vers les fermes du Québec. La bande son imposant une minute d’arrêt nous permet de mieux appréhender ce flottement, l’immatérialité des hommes, fantômes invisibles ici, représentations absentes là bas. La fragilité des statuettes d’argiles nous renvoie à la condition incertaine de ceux que nous prenons pour acquis.

Un aperçu de l’exposition, dix des trente photographies prises en duo mettant en scène les personnages au bord des routes tout le long de la remontée entre Mexico et St-Rémi au Québec.